Réseau Industriel des Biothérapies

Réseau Industriel des Biothérapies

Les biothérapies, ou biomédicaments, sont définies par leur mode de production : une biothérapie est produite par une cellule ou un micro-organisme, elle est bioproduiteEn conséquence, les enjeux de production, de sécurité et d’analyse des biomédicaments sont totalement différents de ceux des petites molécules synthétisées chimiquement. 

L’émergence de différentes typologies de biothérapies a donc nécessité la mise en place de nouvelles régulations règlementaires, ainsi que la création d’une filière à part entièreDans cet écosystème extrêmement innovant, la classification des biomédicaments est en constante évolution : à l’heure actuelle, ils sont répartis dans quatre grandes catégories présentées ci-dessous. 

Les biomédicaments biothérapies

Anticorps & Protéines thérapeutiques 

Ils englobent toutes les formes protéiques : anticorps, protéines recombinantes, peptides, etc.

Vaccins 

Ils peuvent être prophylactiques ou à visée thérapeutique. Tous les types de vaccins (ADN, ARNm, inactivé, oncolytiques, etc.) rentrent dans cette catégorie.

Médicaments de Thérapies Innovantes (MTI)

Ils ont émergé plus récemment que les protéines thérapeutiques. Les thérapies cellulaires, les thérapies géniques (e.g. CAR-T cells), ainsi que les techniques de régénération tissulaire appartiennent aux MTI.

Les dernières innovations

Certaines biothérapies ne rentrent pas dans les trois catégories précédentes, mais l’espoir thérapeutique qu’elles représentent est très important : on peut citer par exemple les thérapies microbiotiques, dont la phagothérapie antibactérienne.

Un marché d'avenir avec des enjeux nouveaux

Les biomédicaments sont une classe de molécules relativement récente en regard des petites molécules chimiques : en 2022, ils ne constituaient d’ailleurs que 4% des médicaments commercialisés. 

Cependant, le marché des biomédicaments est en très forte croissance, et il est estimé qu’il atteindra les 600 milliards de dollars à l’horizon 2026. Cette tendance est illustrée  par une augmentation de 64% du nombre de biomédicaments en développement au niveau mondial entre 2019 et 2022. En 2023, les biothérapies représentent 60% des produits en développement. 

Les biomédicaments ont ouvert de nouvelles perspectives, et constituent un marché d’avenir et un espoir pour le traitement de nombreuses maladies

0%

des molécules en développement dans le monde sont des biomédicaments

biomédicaments ; biothérapies
23 493 produits
biotechs ; big pharma ; start-up ;
6 218 entreprises
bioréacteur ; bioreactor ; bioproduction ; biomanufacturing

Malgré un nombre réduit de molécules sur le marché, les biomédicaments représentent 32% du chiffre d’affaire des médicaments : cette proportion importante en terme de CA s’explique par des tarifs de vente plus élevés que pour les petites molécules. 

Avec l’essor à venir des biomédicaments pour traiter un nombre de pathologies de plus en plus large, ces coûts ne seront pas soutenables pour les systèmes de santé. La nécessité de réduire les coûts de développement et de production des biomédicaments fait de la bioproduction un enjeu majeur du secteur.

La filière française

1134 structures en France

                   Survolez les régions pour voir la répartition des acteurs (%)

Répartition des acteurs de la filière française

En date de janvier 2024, la filière française compte 259 biotechs/pharma,  développant des biomédicaments. Ces entreprises sont soutenues par 737 sociétés proposant une gamme complète de services : fournisseurs, bioanalyse, CRO, CDMO, etc. 

Le pipeline français des biomédicaments est riche, avec plus de 934 produits en développement, dont 41% sont actuellement en phase clinique. En termes de types de produits, les biotechs françaises développent des produits sur tout le spectre des biothérapies, avec les anticorps et les MTIs en chef de file. 

Pipeline des biomédicaments en france : 934 projets et 598 produits uniques en développement

Phases de développement

La filière européenne

Les biotechs du continent européen développent 20 % des biothérapies mondiales, contre 43 % pour le continent Nord-américain. L’écosystème européen est porté par 4 pays leaders, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et la Suisse

Les formats thérapeutiques anticorps et protéines représentent la majorité des produits en développement. De même que pour les vaccins et les thérapies cellulaires, la majorité des produits sont en phases cliniques. Les thérapies géniques, technologies moins matures qui représentent 18% des produits en développement, sont au trois quart en développement préclinique ou en discovery. 

D’après notre analyse, la France est le 2ème pays européen en termes de biomédicaments en développement depuis plus de 12 mois maintenant, après avoir longtemps été au coude à coude avec l’Allemagne et la Suisse.

Pipeline des biomédicaments en Europe : 5448 projets, et 3483 produits uniques en développement

Biomédicaments en développement (10 premiers pays, projets)
biologics, pipeline, biomédicaments, Europe, biothérapies

Les thérapies microbiotiques dans le monde

Les vaccins dans le monde

Les Médicaments innovants dans le monde

Les anticorps thérapeutiques dans le monde